page d'accueil Ajouter aux favoris
Choie de langue wersja językowa plwersja językowa enwersja językowa dewersja językowa ruwersja językowa frwersja językowa lt
Lundi, 23 Octobre 2017   météo

Notre ville

Histoire

Autrefois, les Galinds habitaient le territoire de Giżycko qui compte actuellement 30 milles habitants. C’était une tribu prussienne, païenne, dont les temples étaient situés sur les îles Wielka Kiermuza et Duży Ostrów. L’ordre de Chevaliers Teutoniques qu’on a fait venir en Pologne en 1226, a envahi ce territoire en 50 ans et y a fondé un État de l’Ordre des chevaliers teutoniques, qui perdura  plus de 200 ans. Les chevaliers firent venir avec eux de nouveaux habitants de Pologne et d’Allemagne, ils introduisirent la foi chrétienne. Les Galinds, leur langue et  leurs rites, disparurent.

 

Les Teutons construisirent des châteaux. L'un d’eux fut construit en 1283, à l’endroit d’une place-forte de l’époque de la tribu des Prusses (le château actuel date de la 1ère moitié du XIVe  siècle). Autour du château, s’éleva une bourgade appelée Nowa Wieś, qui fut détruite comme le château lors de la guerre de 13 ans. La charte de fondement fut renouvelée en 1475,  en vertu d’un privilège  de fondation de la  ville de la part du commandeur brandebourgeois Bernhard von Baltzhofen. Plus tard, le murgrabe Albrecht Frédérique éleva la bourgade au rang de ville et la nomma Lec.  Le 15 mai 1612 Lec reçut les droits municipaux des mains du duc prussien, Jan Sigmund Hohenzollern, après de nombreuses années de tentatives et de nombreuses pétitions des habitants.

 

Le privilège de se servir du sceau et du blason fut accordé le 26 mai 1612. Sur le blason de Lec, il y a trois brèmes sur un écu bleu, situées l’une au dessus de l’autre, la plus grande était celle du milieu. D’après la légende, le Grand Electeur goûta lors de son séjour à Lec de délicieuses brèmes pêchées par les pêcheurs locaux dans le lac Niegocin. Par gratitude, il décida de donner à la ville le blason avec trois brèmes, et aux habitants le droit de pêcher dans le lac Niegocin.

 

En ce temps-là, fut décidée aussi l’écriture du nom de la ville – Lötzen. Les Mazurs qui y habitaient se servaient plus volontiers de ce premier nom - Lec. Fiers des privilèges municipaux qu’ils avaient reçus, ils construisirent l’hôtel de ville en 1613. Le développement de la ville était freiné par les guerres, les incendies, épidémies et des années de mauvaise récolte. C’est au XIXe siècle que les changements les plus significatifs survinrent, quand Giżycko devint poviat. On construisit une nouvelle (actuelle) église protestante, consacrée en 1827. En 1844 on commença la construction de Fort Boyen, des routes et des canaux reliant les grands lacs de Mazurie entre eux. On réalisa des améliorations foncières complexes, et on démarra la navigation à vapeur. L’inauguration d’une ligne de chemin de fer en 1868 eut beaucoup d’influence sur le développement de la ville.

 

On aménagea la forêt municipale de 67 hectares, donnée à la ville avec des droits municipaux. On construisit un restaurant avec une tour d’observation, des étangs à poissons, des stands de tir  et des allées de promenades. La forêt fut liée à la ville par l’allée de Tilleuls un fragment de cette allée subsiste encore. Grâce aux efforts de la Surintendance de Giżycko la forêt a été restaurée en 2000. Des sentiers pédestres éducatifs la rendent plus accessible et plus intéressante. Dans la forêt municipale nous pouvons admirer de nombreux arbres très anciens, dont 5 chênes avec le chêne «Wojtek» qui a 640 ans !

 

Pendant l’époque de l'entre deux guerres,  Giżycko était une station balnéaire réputée et un centre de sports nautiques, et il était de bon ton de venir ici. De nombreux hôtels, bâtis les uns après les autres, attendaient leurs hôtes, ainsi que des pensions, des villas, des auberges de jeunesse, un port de plaisance élégant, une piscine, une salle de concerts, une bibliothèque et des cinémas. Les touristes pouvaient se rendre aux restaurants, cafés, brasseries, débits de vins, louer des bateaux et se baigner. Des clubs de canotage et de voile furent fondés. Sur le lac Niegocin on organisait des courses de chars à voile. On a même construit un tremplin pour le saut à skis. 

 

Après la guerre, une nouvelle histoire de la ville a commencé. On l’a renommée Łuczany. Le nom actuel, Giżycko, donné en honneur de Gizewiusz, un activiste pro-polonais en Mazurie, est oficiel depuis le 4 mars 1946. De nouveaux habitants sont arrivés dans la ville, apportant leurs mœurs, leurs langues, leurs fêtes et religions. Une nouvelle société s’est créée. A présent, à Giżycko, à côté des Polonais, vivent des Ukrainiens, des Allemands, des Belarusses, des Lituaniens et des Tatares.

Giżycko.pl - Mairie de Giżycko (c) 2007
RSS
projekt i opieka Logo grafster